Peaky Blinders

dramaction
• genre: drame historique (inspiré de faits réels) (trop biiiien) (les Peaky Blinders c’était des vrais gars!!)
• format: 57 minutes
• saisons: 3 saisons
• diffuseur: BBC Two (et Netflix, et Arte)
• créateur: Steven Knight

Le délire: Bon je vous le dis direct, je mets 10/10. Je nique ainsi le déroulement type de mes posts qui place la notation en toute fin mais osef. C’est 10/10. C’est A+. C’est le bac avec mention excellent, c’est les félicitations du jury (-> moi-même). Peaky Blinders, c’est le nom que se donne le crew de gangsters qui fait la loi sur Birmingham, en référence aux lames de rasoir cousues sur leurs casquettes. On est au début du 20ème siècle au sortir de la première guerre mondiale. Ces fervents représentants du crime organisé comptent une joyeuse fratrie en leur noyau dur, commandée par l’incomparable Thomas Shelby (Cillian Murphy!!!!!!) (le méchant dans Batman!!!) (qui joue dans Inception aussi!!! et plein d’autres films bien!!!).

Les Peaky Blinders donc, contre Le Reste Du Monde. Contre la Police royale irlandaise, contre les communistes, contre les communautés peinant à coexister dans la ville et ses alentours, contre les autres gangs qui pullulent en Angleterre.. Tommy Shelby, Arthur Shelby, John Shelby, le petit Finn, la tante Polly, Ada (la soeur qui couche avec le leader du mouvement communiste, cho), et le reste du monde. Thomas est ambitieux, redoutable. Et brillant, alors même si ce n’est pas l’aîné il est le leader naturel. Il n’a qu’un objectif : étendre son empire, faire prospérer sa famille. Complot 8000. Conspiration 8000. Mensonges et manipulations. Et y a de l’amour aussi, plein. Tommy c’est le héros méchant mais gentil au fond du fond, et ça fonctionne à chaque fois. Toute la ville a peur de lui. Plus ça va, plus on a peur pour lui. Plus il s’enfonce dans le mal, qui a déjà noirci son coeur lorsqu’il était soldat pendant la guerre. Voilà allez.

Dispo sur Netflix. Si vous voulez avaler l’intégralité des deux saisons ce weekend, vous pouvez. Diffusé également sur Arte. Ah et Nick Cave putaiiiin. La bande son. Nick Cave and the Bad Seeds, Red Right Hands, sur l’album de 1994. Cillian Murphy en chef de gang torturé, qui marche sur cette musique, au début des épisodes. La ville industrielle de Birmingham, noire, dégueulasse, avec sont port et ses chemins de fers, ses rues trop pleines de gens, sur cette musique. Tellement de frissons lol. Non mais sérieux. J’aimerai n’avoir jamais regardé cette série et la découvrir ce weekend. Enfin le weekend d’après, car là je dois aller faire une machine, puis aller au musée. 

Update de mai 2016 : J’ai évidemment commencé la 3e saison. C’est évidemment du même niveau. Toujours un 10/10. Merci pour tout.

Pour > ceux d’entre vous qui ne seront pas au musée avec moi
Pas pour > ? (??????????????????????????????)
La note : 10/10, déjà dit
Advertisements

One thought on “Peaky Blinders

  1. Oh God, sur qui je tombe: une Agathe Auproux niveau 36 en train de réaliser une attaque ‘blogséries’ ! Ouf !! Soit dit en passant, l’article m’a réellement donné envie de jeter un oeil à la série, ce Thomas Shelby a l’air parfait.
    Très propre, Keep Going !!

    Un Limougeaud émancipé.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s