The last ship

drama
• genre: drame post-apocalyptique wesh
• format: 45 minutes
• saisons: première saison de 10 épisodes diffusée cet été/ renouvelée
• diffuseur: TNT
• créateur: le gars de FBI: portés disparus (so cool so 2002) Hank Steinberg

Le délire: Un délire qui fonctionne, celui du virus, de la fin du monde imminente, celui que nombre de scénaristes ont exploité jusqu’à l’usure cette saison. Et moi j’aime bien. Après reste à voir ce qui est construit sur cette base solide. Ici, un navire de la marine américaine est envoyé au fin fond de l’Arctique pour une mission top secrète. Au fil de la mission, l’équipage commence à saisir le doss: il se passe un truc et un truc grave de fou. Les communications avec leur base ou le pays sont difficiles, ils sont la cible d’attaques incompréhensibles, ils captent enfin qu’une d’épidémie de zinzin est en train de faire des ravages incommensurables. Et que compte tenu de sa vitesse de propagation, elle pourrait décimer toute la planète et les laisser pour seuls survivants, en gros. A bord du destroyer américain, une scientifique, membre du crew pour aller checker si des oiseaux de la banquise ne seraient pas porteurs du virus, ce que le capitaine et ses hommes ignoraient. Mission secrète dans mission secrète, l’USS Nathan James était envoyé en exil pour essayer de trouver un remède. Et accessoirement, sauver l’humanité (j’adore lol). Michael Bay à la prod aight. J’en dis pas davantage pour ne pas spoiler. Juste, le commandant du bateau, c’est Eric Dane aka Mark Sloan de Grey’s Anatomy :p trop plaisir de le retrouver. Le New York Times aime beaucoup la série, Télérama bien moins. Le suspens est pourtant bien là, j’étais contente de les retrouver chaque semaine, j’avais peur pour l’être humain. Contrairement à Helix, qui dans le même délirevirus m’avait cassé la tête avec ses histoires parallèles à coucher dehors. The Last Ship a peut être les sabots un peu gros, mais se tient bien droite dedans, et va direk au but.

Pour> les viruslovers, et les gars qui n’ont pas le mal de mer, et ceux qui n’ont aucun problème avec la suprématie américaine – car le destroyer va avoir des trucs à régler avec les russes également sur le coup, revival d’une ancienne rivalité; par contre les français n’ont jamais été dans la course au remède mdr, en bons losers on est tous morts
Pas pour> les babtous qui veulent voir quelque chose de doux sur leur écran, qui s’en balek du suspens, la team pas d’angoisse qui veut du po si tif

La note: 7.9/10

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s